Bilan de la communication interne


A retenir :

L’évaluation de la communication interne informe l’association sur la qualité de son fonctionnement, sur l’implication de ses membres et, donc, sur sa capacité à agir à l’extérieur.
Elle peut, de ce fait, mettre en lumière des dysfonctionnements qui dépassent largement le cadre de la communication.

Haut    Retour


La communication interne est au moins aussi importante que la communication externe.

Mieux les membres sont informés sur les stratégies et les actions, plus ils seront mobilisés pour les mener à bien. Il faut savoir qu’en l’absence d’une véritable politique de communication interne, il s’en substituera une autre faite d’approximations, voire de rumeurs.

Une bonne communication interne favorise la transparence au sein de l’association. Elle permet des ajustements immédiats dès que les difficultés apparaissent.
C’est en agissant en connaissance de cause que les membres se mobiliseront, participeront, et certainement pas en découvrant dans les journaux les missions de l’association.

Cohérence entre interne et externe

Communication interne et communication externe forment un tout. L’association aura donc tout intérêt à le vérifier en permanence. Les messages diffusés à l’extérieur le sont-ils aussi en interne ? Prosaïquement, les membres de l’association entendent-ils tous la même chose ? Une action décidée à l’extérieur suscite-t-elle des questions ou de l’enthousiasme ?

Se mettre en question

Dès qu’une structure - et pas seulement une association - est confrontée à des difficultés majeures, il est de bon ton de « dégager en touche » en mettant en cause le manque de communication, et notablement de communication interne.

Cette attitude a l’inconvénient de mélanger les causes et les effets. Dans bien des cas, si la communication ne passe pas, il ne faut pas se contenter de le constater pour en faire un facteur de crise ou de dysfonctionnement, mais se poser la question : pourquoi ?

On verra alors que l’absence de communication est liée à une forme de pouvoir qui laisse peu de place au partage et donc à la communication...

Un bon climat

La communication interne n’est qu’un trait du fonctionnement de l’association. On peut en mesurer certains paramètres, mais il en est un qui, pour ne pas être très scientifique, très quantifiable, est très révélateur.

C’est celui du climat qui règne au sein de l’association.

Quand il est bon, on peut supposer sans risque de se tromper que la communication interne est bonne également. Si les membres viennent régulièrement, s’ils répondent rapidement aux sollicitations, si de nouveaux membres se manifestent et, surtout, restent, c’est que les informations circulent bien, que la stratégie est visible et lisible, que les membres ont le sentiment d’être écoutés par le bureau. Autant d’illustrations d’une communication interne en marche.

A consulter :

« Procédez au diagnostic de votre association : guide pratique à l’usage des responsables associatifs »
L’ouvrage gratuit comporte notamment une partie consacrée à l’évaluation de la communication interne et externe.
Document PDF (337 Ko)

Pour vous aider :

MAISON DES ASSOCIATIONS DE STRASBOURG



Date de dernière modification : 24/3/2000
Rédacteur : Maison des associations - Patrice CHABANET

Retour