LOGIN
Identifiez-vous ou créez un compte
Avatar
Pas encore de compte?

Enregistrez-vous. C'est gratuit. Vous profiterez ainsi de toutes les fonctionnalités du site

Réinitialiser mon mot de passe - Me rappeler mon identifiant

Identifiant
Mot de passe
Se souvenir de moi

Dans la détermination de la politique de communication d’une association, la présence sur les réseaux sociaux peut s’avérer utile ; un réseau social ne sert pas uniquement à parler de son association ; il doit permettre les échanges avec les membres, les bénévoles, d’autres associations…
L’opportunité de s’inscrire sur un réseau social est à décider par l’association ; une fois la décision prise, quelques règles sont à connaître.

A retenir 

  • Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram sont des exemples de réseaux sociaux. Ils sont de plus en plus utilisés par les internautes, souvent par un public jeune. Ils peuvent donc être utiles pour développer l’association, informer, communiquer. L’inscription sur la plupart des réseaux sociaux est gratuite.
  • Il convient de réfléchir aux objectifs et au public visé pour décider de s’inscrire sur un réseau social, et de choisir parmi tous les réseaux sociaux celui qui convient le mieux. Connaître le réseau social le plus utilisé par le public visé rendra le choix plus pertinent.
  • Sur Facebook, par exemple, la page qui peut être dédiée à une association est différente de celle accessible par des  individus ; cette différence permet notamment d’avoir accès à des statistiques de fréquentation.
  • Il est préférable de définir des rôles : une personne chargée de l’administration de la page ; une personne chargée de la communication (qui peut aussi être chargée de l’administration de la page). Dans tous les cas, il faut prévoir les absences ou les départs et donc savoir où retrouver les identifiants et mots de passe.
  • La présence sur les réseaux sociaux implique de la vigilance : si les commentaires des internautes sont acceptés, la responsabilité de l’éditeur du site peut être mise en cause (voir fiche 6 « les publications sur le site, les propos diffamatoires, injurieux, les contenus illicites »).
  • Il est nécessaire de lire les commentaires et  de veiller à ne pas maintenir ceux qui sont contraires à la loi, attentatoires aux personnes ou qui dénigrent votre association.

S’inscrire :

  • Pour s’inscrire sur un réseau social, il va falloir choisir un nom d’utilisateur (username ou pseudo selon le langage des réseaux sociaux).
  • Le choix du nom d’utilisateur est important : il sera la clé d’entrée sur le réseau social pour vous et pour votre public.
  • Ce nom ne devra pas déjà être retenu par une autre personne ou structure: lors de votre inscription, vous serez averti si le nom que vous sollicitez n’est plus disponible et devrez alors choisir un autre nom d’utilisateur.
  • L’idéal est de pouvoir reprendre le nom de votre association qui devrait être également celui qui figure sur votre site web (nom de domaine) : Attention aux abréviations qui risquent de pénaliser les recherches faites à votre sujet sur internet et qui peuvent créer de la confusion.
  • Utiliser un nom « générique » seul, par exemple « association » ou « sport pour tous » est interdit dans les conditions générales d’utilisation de Facebook ; en tout état de cause, une telle dénomination ne permettrait pas de vous identifier.


Exemple d’inscription et de gestion de la page sur Facebook
C’est un réseau social très utilisé ; à titre individuel on crée un profil ; à titre associatif on utilise une autre formule : on crée une page.
Cette page doit être administrée, c'est-à-dire qu’elle doit être gérée par une ou plusieurs personnes dont le rôle sera de définir qui peut intervenir sur la page de l’association.
Il est préférable de confier à une seule personne (la personne chargée de communication) les interventions sur une page Facebook.
Les codes d’accès à la page (identifiant et mot de passe) doivent être remis par l’administrateur à un autre responsable de l’association (par exemple sous enveloppe fermée et scellée) pour que le compte soit accessible en cas d’absence prolongée ou de départ de l’administrateur.

Le contenu :

  • Il est indispensable de réserver la fonction de publication à une seule personne pour éviter des informations contradictoires ou redondantes : l’administrateur ou un des administrateurs peut être le rédacteur.
  • Pour rester attractive, la page doit être mise à jour régulièrement : définir un rythme de publication et s’y tenir (en réservant une place aux imprévus), ne pas répéter l’information sous la même forme.
  • La réactivité aux commentaires est importante ; c’est aussi une manière de construire le lien.
  • Rédiger et publier une charte de bonne conduite sur l’utilisation de Facebook permet de définir une ligne éditoriale et de faire connaître les règles à partager par tous les contributeurs.


Quelques conseils

 

  • La responsabilité du propriétaire de la page Facebook peut être mise en œuvre pour des commentaires ou des propos contraires à la loi postés sur le site ; une  charte de bon usage peut constituer un élément rapportant la bonne foi ; toutefois, une prise de connaissance régulière de ce qui est posté sur la page et la suppression des propos contraires à la loi, (racisme, homophobie, pédopornographie..,  faisant l’apologie de certains crimes) s’imposent.
  • Prendre le temps de lire les documents rédigés par Facebook (conditions générales d’utilisation,  standards de la communauté, déclaration des droits et responsabilité) vous permettra de prendre connaissance des engagements réciproques, qui sont la plupart du temps favorables à Facebook : ainsi ce réseau social (comme la plupart des autres réseaux sociaux) s’attribue un droit de propriété intellectuelle sur l’ensemble des contenus que vous postez :
  • «  Pour le contenu protégé par les droits de propriété intellectuelle, comme les photos ou vidéos, vous nous donnez spécifiquement la permission suivante, conformément à vos paramètres de confidentialité et des applications : vous nous accordez une licence non exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour l’utilisation des contenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook ou en relation avec Facebook (licence de propriété intellectuelle). Cette licence de propriété intellectuelle se termine lorsque vous supprimez vos contenus de propriété intellectuelle ou votre compte, sauf si votre compte est partagé avec d’autres personnes qui ne l’ont pas supprimé.
  • Lorsque vous supprimez votre contenu de propriété intellectuelle, ce contenu est supprimé d’une manière similaire au vidage de corbeille sur un ordinateur. Cependant, vous comprenez que les contenus supprimés peuvent persister dans des copies de sauvegarde pendant un certain temps (mais qu’ils ne sont pas disponibles). »

Pour aller plus loin

Différence entre  « profil  », « groupe », et « page » sur Facebook : Cécile Masson conseillère d’éducation jeunesse  http://www.cyberjournalisme.net/tp/projections/facebook-comparatif-page-profil-groupe.pdf (CC BY-NC 2.0 FR)
Un exemple de charte d’utilisation rédigé par l’INSA de Toulouse (Institut National des Sciences Appliquées) : http://www.insa-toulouse.fr/_resources/institution/Charte_reseaux_sociaux.pdf